Fondations.org
Accueil

Présence au Cameroun, Fondation Orange

20 février 2018

Ecoles Numériques, Maisons Digitales, éducation des enfants autistes, infrastructures de santé et d’éducation dans les villages reculés,... la plupart des programmes de la Fondation Orange sont maintenant une réalité au Cameroun. Avec l’aide de la fondation, beaucoup de jeunes et de femmes en difficulté peuvent reprendre leur vie en main au Cameroun.

Dans les écoles vétustes de la capitale, la fondation vient d’installer 15 écoles numériques, les premières du Cameroun. Il s’agit de plusieurs écoles publiques de la capitale qui, faute de moyens, étaient jusque-là dépourvues de livres et de cahiers, c’est-à-dire de l’essentiel pour progresser. Apporter ainsi tout le programmes scolaire sur des tablettes numériques, c’est redonner à ces enfants une chance d’apprendre, comme dans les écoles privées du pays.

Les zones rurales ne sont pas oubliées. En 2018, ce sont 30 écoles numériques qui seront créées par la fondation, dans les zones défavorisées et rurales du pays, c’est-à-dire 3 écoles numériques par région. Environ 400 enfants de 7 à 11 ans par école pourront accéder au contenu éducatif de leur programme scolaire.

En matière d’éducation des enfants autistes, à Douala, la fondation aide des familles défavorisées d’enfants autistes à recevoir un enseignement adapté. L’enjeu : permettre à ces enfants différents de s’insérer dans la société. Eviter l’exclusion et la discrimination passe par une prise en charge psycho-éducative adaptée. C’est ce que la fondation soutient en finançant la formation des enseignants de l’académie Ray of Hope Academy, et la scolarité des enfants de familles défavorisées.

Dans une zone rurale enclavée, en attendant l’arrivée du numérique, là où la population est trop dispersée et où les infrastructures sont précaires, la fondation apporte eau potable, soins et école au plus près des familles. Tous les enfants de Bafoussam peuvent maintenant aller dans les nouvelles salles de classe de l’école publique de Bangou Carrefour, y compris les filles jusque-là contraintes par la corvée d’eau.



.
Fondations.org
Accueil NEWSLETTER CONTACT MENTIONS LEGALES EDITEUR COPYRIGHT VIE PRIVEE - RGPD PUBLICITE PARTENARIAT