Fondations.org
Accueil

Education des filles en Ethiopie, Fondation Elle

6 avril 2018

"L’école m’a sauvée du mariage" témoigne une jeune Ethiopienne. Dans la région Afar, au nord est de l’Ethiopie, 40% des filles sont mariées avant leur 18ème anniversaire. Pour elles, le destin est tout tracé. Elles deviendront mères avant d’avoir quitté l’enfance et seront vouées à de multiples corvées ménagères.

A Gawani, entre Addis-Abeba et Djibouti, l’association Femmes Solidaires a construit un internat pour permettre aux adolescentes des villages voisins de poursuivre leurs études au-delà du primaire. En octobre 2017, elles étaient 30 jeunes filles, de 10 à 17 ans, à rejoindre les bancs de l’école.

Dara, 17 ans, est l’une des heureuses pensionnaires de cet internat. Elle nous raconte son histoire.
"Cette année est très importante pour moi, c’est l’année du Bac. Quand je réfléchis à tout ce que j’ai traversé ces derniers mois, je n’en reviens pas d’être aujourd’hui ici, à Gawani, en train d’étudier. Ma famille habite le village de Mataka, à environ 10 km de Gawani. L’été dernier, l’oncle de ma mère a voulu me marier avec son fils. C’est la tradition chez les Afars de se marier avec son cousin. Ça s’appelle l’Absuma. Le mariage est parfois arrangé dès la naissance. Mais moi je ne voulais pas. Ma mère a hésité entre me marier, pour me placer sous la protection d’un homme qui devrait, en principe, prendre soin de moi, et l’envie de me voir poursuivre des études. Je l’ai suppliée et grâce à l’association Femmes solidaires qui a accepté de m’accueillir en internat, j’ai été sauvée du mariage".

La Fondation Elle est partenaire de Femmes solidaires depuis 2016 et permettra de nouveau en 2018 aux jeunes filles de Gawani de poursuivre leurs études sereinement.



.
Fondations.org
Accueil NEWSLETTER CONTACT MENTIONS LEGALES EDITEUR COPYRIGHT VIE PRIVEE - RGPD PUBLICITE PARTENARIAT