Fondations.org
Accueil

Education des filles en Afghanistan, Fondation Elle

16 février 2017

Quinze ans après le renversement du régime taliban, l’Afghanistan est toujours considéré comme l’un des pires pays pour les femmes. Le taux de mortalité maternelle y est l’un des plus élevé au monde, avec une Afghane sur 52 qui meurt des suites d’un accouchement. 83 % des femmes ne savent ni lire, ni écrire et 70 % des mariages sont célébrés sans le consentement de la jeune fille. Elles sont également 3 millions à se rendre chaque jour à l’école en risquant d’être la cible d’attaques en chemin.

C’est dans la région du Panjshir, au nord du pays et dans le district de Praghman, dans la région de Kaboul, que l’association Afghanistan Libre, partenaire historique de la Fondation Elle, agit pour l’éducation et la santé des filles. Avec le soutien de la fondation, Afghanistan Libre facilite l’obtention du Tazkira, pièce d’identité indispensable pour s’inscrire à l’école et passer les examens nationaux, comme le Konkor, l’équivalent du baccalauréat. Ce document, qui donne à chaque citoyen une existence juridique et des droits civiques, est aussi une preuve de l’âge de l’enfant, permettant ainsi de lutter contre les mariages précoces.

Afghanistan Libre encourage également l’accès de 1500 lycéennes à des études supérieures, en les préparant à leur examen final avec du soutien scolaire. Dans ce pays traumatisé par la guerre, où plus d’un demi-million d’Afghans ont fui ces derniers mois la violence des combats, la situation des femmes relève de l’urgence humanitaire. Par ses actions pragmatiques et exemplaires, Afghanistan Libre agit pour l’autonomie des femmes et contribue à la construction d’un avenir pour ce pays.



.
Fondations.org
Accueil NEWSLETTER CONTACT MENTIONS LEGALES EDITEUR COPYRIGHT VIE PRIVEE - RGPD PUBLICITE PARTENARIAT